Entrez le nom de la nouvelle playlist

 

t f r
^

ALSARAH & THE NUBATONES – Ya Watan

Groove tribal et parfum d’Afrique pour ce mood of the day… Un titre et un clip à la beauté mystico-cosmique, aux percus et aux voix trippantes… ★

Elle nous avait envoutés, et pas qu’un peu, quand on l’a découverte il y a 3 ans aux côtés du producteur français Débruit, aka Xavier Thomas, réunis sur le somptueux album baptisé Aljawal, ode au nomadisme dont petit bijou Jibal Alnuba squatte encore régulièrement nos playlists (mood of the day du 7 novembre 2013).

Après un premier album en collaboration avec The Nubatones – Rami El Aasser (percus & choeurs), Brandon Terzic (Oud & N’goni), Mawuena Kodjovi (basse & trompette) et Nahid (choeurs) -, le déjà très réussi Silt sorti en mars 2014, Alsarah, auteure-compositrice-interprète soudanaise installée à Brooklyn depuis 1994, date à laquelle elle quitta son Afrique natale pour suivre des études d’ethnomusicologie, rempile avec le combo à la composition chahutée suite à la disparition de son joueur de Oud originel, Haig Manoukian emporté par un cancer juste après la sortie de l’album, et l’arrivée récente de la choriste Nahid.

Ensemble ils s’apprêtent à sortir Manara, à paraître le 30 septembre sur Wonderwheel Recordings, l’excellentissime label new-yorkais de Nickodemus. Un album marqué par le thème des migrations, voulues ou subies, un thème indiscutablement d’actualité qui touche le monde entier, dans lequel l’artiste soudanaise, surnommée ‘La Reine de la pop nubienne’, vient puiser son inspiration dans la richesse de la musique d’Afrique Orientale tout en y incorporant ses propres expériences sonores. C’est ce métissage coloré et salvateur, mélange de tradition et de modernité qu’elle définit elle-même comme de la ‘RetroPop d’Afrique de l’Est’, qu’on retrouve dans ce premier extrait, Ya Watan, joliment mis en images par Maryam Parwana.

«
 
»

Share

Twitter Facebook Del.icio.us Digg LinkedIn StumbleUpon

Reply