Entrez le nom de la nouvelle playlist

 

t f r
^

BEZIER – Parler Musique

Synthés en pagaille et beats hypnotiques pour ce mood of the day…  Un trip électronique aux allures d’ascension cosmique, façon bande son idéale pour causer musique… Happy birthday mood ! ^^

Parler musique… Ca n’a l’air de rien comme ça et pourtant si comme nous, vous êtes du genre à pouvoir en parler des heures, tous styles confondus, et à partager avec un enthousiasme de gosse les dernières pépites qui vous ont fait chavirer sans voir le temps filer, vous savez que rares sont les personnes avec qui vous êtes sur la même longueur d’onde, voire en osmose parfaite, qui vous tirent vers le haut et nourrissent naturellement votre passion (elles se reconnaitront… ^^).

Grâce à mood, qui souffle aujourd’hui sa 6ème bougie, le cercle s’élargit progressivement au fil du temps et au gré des rencontres, et ça fait un bien fou de ne pas se sentir en décalage. Et là vous vous dites que tout ce temps passé à digger et à alimenter votre bébé, ces nuits scotchées à votre ordinateur à la recherche de petits bijoux capables de vous électriser dès les premières notes, ça en vaut au final sacrément la peine parce que le partage il n’y a que ça de vrai.

Alors forcément quand vous tombez sur cette petite merveille électronique du compositeur multi-instrumentiste américano-taïwanais Robert Yang alias Bézier, la bien-nommée ‘Parler Musique’, ça fait tilt… Un titre tout trouvé pour illustrer ces 6 années. Après une belle série d’EP initiée en 2013, dont Cosmologist sorti en 2016 chez HNYTRX ou Primes paru en juin dernier chez Dark Entries, Bézier vient de publier son premier album, toujours sur le label de San Francisco. Au menu 8 tracks aux petits noms frenchy, où les styles s’entremêlent et s’entrechoquent comme pour mieux dépeindre le fourmillement d’idées propre à tout échange musical digne de ce nom. Electro punk, synthpop, jungle, industriel ou new wave, on oscille entre mélodies aériennes, arpèges tumultueux, sonorités symphoniques et percus acérées, sur fond de débauche de synthés analogiques… Captivant !

«
 
»

Share

Twitter Facebook Del.icio.us Digg LinkedIn StumbleUpon

Reply