Entrez le nom de la nouvelle playlist

 

t f r
^

EROTIC MARKET – Tell You : L.I.B.I.D.O

Manucure 3.0, beat saccadé et R&B futuriste à facettes pour ce mood of the day… Un titre méchamment hypnotico-érotique sur fond de paillettes et de deuxième degré… Erotic Market is back ! ^^

Il y a 3 semaines, on était à La Cave aux Poètes à Roubaix, petite salle aussi atypique que sa programmation vaut le détour, pour la soirée de rentrée 2018 avec au menu Lomboy (mood of the day du 10 janvier 2017) et Erotic Market (mood of the day du 5 juin 2014), bref une très belle affiche… Et depuis le temps qu’on voulait voir à l’oeuvre sur scène Rosemary Martins, alias Marine Pellegrini, frontwoman fascinante et charismatique du duo devenu projet solo, on n’a pas été déçus, bien au contraire !

De l’énergie à revendre pour la première date de la tournée, un smile contagieux et une tracklist enchaînant morceaux du 1er et du nouvel album avec brio… On aurait aimé que ça dure toute la nuit mais on se console comme on peut. Genre avec les 13 titres de Queendoms, deuxième album d’Erotic Market à paraître le 23 février via Mutant Ninja, soit 4 ans après Blahblahrians, premier opus sorti via Jarring Effects, et un peu moins de 2 ans ans après le dernier EP 5 titres, Should I (le temps de pouponner avant de revenir au top), dont on retrouve d’ailleurs 4 pépites sur Queendoms comme les imparables OVO, The Party et Burn Your Brains Out (dont on vous partageait il y a quelques mois la Tsugi Recording Session).

Et en plus de nous consoler, ce nouvel album d’Erotic Market, projet désormais défendu seule par l’incroyable Rosemary/Marine mais enregistré et interprété avec Flore, DJ et productrice phare de la Bass Music frenchy, le beatmaker Bonetrips, et le batteur Nicolas Taite, a fini de nous achever à grands coups d’hymnes aux contours mouvants – entre électro, R&B futuriste, pop, rock, hip hop -, toujours sublimés par le flow élastique de sa tête pensante survitaminée/caféinée. Un royaume hybride, à la fois sexy et militant, dont elle serait la reine, résolument féministe, et où elle remet en cause la société de consommation, le ‘tout pour l’image’, les réseaux sociaux et la place de la femme dans notre chère société.

Gros coups de coeur pour Remote Control aux faux airs d’Erotica version 2018 revue et corrigée par l’artiste lyonnaise, Can You Cry For Me et son refrain punchy et addictif, l’introspectif et percutant Me Myself and I et Tell You : L.I.B.I.D.O., premier extrait narcotique de l’album à être dévoilé et clipé par Igo Studio en mode manucure qu’on ne tentera sûrement jamais… ^^

Un conseil, ne loupez pas sur scène Erotic Market, dont la Release Party de l’album se fera le 9 mars au Marché Gare à Lyon puis à Paris, et qui se produira aussi le vendredi 9 février à la Cave à Musique à Mâcon aux côtés de Tanika Charles (vue justement la semaine dernière à la Cave aux Poètes… Une autre claque dans un style différent, la Soul, la vraie!).

«
 

Share

Twitter Facebook Del.icio.us Digg LinkedIn StumbleUpon

Reply