Entrez le nom de la nouvelle playlist

 

t f r
^

GAËL FAYE – Paris Métèque

Piano magique et poésie urbaine pour ce mood of the day… Sûrement la plus belle déclaration d’amour à Paris jamais écrite, la plus humaine et la plus réaliste, à l’instru, aux rimes et au clip d’une beauté folle…

Si comme nous, l’actualité – et plus particulièrement le ‘sort’ réservé aux migrants, aux réfugiés ou aux immigrés, la banalisation du racisme ou l’inertie de nos chers gouvernements, pour qui les droits de l’homme élémentaires ne semblent plus faire partie des fondamentaux – vous fout la gerbe et vous révolte chaque jour un peu plus, il y a de fortes chances pour que ce (nouveau) petit bijou de Gaël Faye fasse couler quelques larmes et qu’il attise encore un peu plus ce sentiment d’impuissance et de grand écart entre humanité et réalité. Bref, qu’il vous touche d’une façon ou d’une autre.

Difficile en effet de ne pas se laisser submerger par ces émotions en pagaille quand on écoute/regarde Paris Métèque, extrait du dernier EP du rappeur, chanteur, poète et écrivain franco-rwandais, Rythmes et Botanique sorti en 2017, 4 ans après son premier album, le superbe Pili-Pili sur un croissant au beurre. Aux arrangements et aux scratchs, on y retrouve Blanka, l’un des 4 membres de La Fine Equipe (mood of the day du 2 juin 2014), tandis que Guillaume Poncelet, l’ami et le complice de toujours, signe la composition et orchestre le tout de main de maître (claviers & trompette).

Sans jamais tomber dans le cliché ou le discours moralisateur, Gaël Faye nous livre de son flow agile et acéré un poème passionné dédié à la Ville Lumière, qui en 1995 – à l’époque où sa famille et lui n’ont pas eu d’autre choix que de fuir la guerre civile au Burundi puis le génocide des Tutsis au Rwanda -, l’a accueilli à bras ouverts. Ca ne l’empêche pourtant pas d’être réaliste et de dépeindre la misère sociale qui touche les plus démunis, immigrés en tête, avec sa plume engagée, sa poésie qui sent le vécu et un clip bouleversant qu’il a lui-même scénarisé avant d’en confier la réalisation à Raphaël Levy.

On suit ainsi les destins croisés de 4 personnages, 4 immigrés issus d’Asie, d’Afrique et d’Amérique Latine qui font ce qu’ils peuvent pour survivre et exister dans la capitale endormie. Un quotidien qui contraste avec celui d’un jeune couple d’amoureux, insouciants, le sourire aux lèvres, des étoiles plein les yeux, qui arpente la ville et croise nos 4 anti-héros, sans forcément se rendre compte de leur détresse. Paris, la ville des amoureux mais aussi celle des laissés-pour-compte… A noter d’ailleurs que les deux tourtereaux sont incarnés pour le clin d’oeil et sûrement aussi dans un esprit de continuité par les 2 jeunes comédiens, Auréa Saint-Cyr & Gabriel Merlen, qui illuminaient déjà le clip du précédent petit bijou de Gaël Faye, Tôt le Matin (mood rap français).

Et comme on s’en veut encore de l’avoir loupé en avril dernier alors qu’il passait au Grand Mix (Hors les Murs) à Tourcoing, on profitera de sa grande tournée estivale pour nous rattraper en bonne et due forme. D’autant plus qu’il sera à l’affiche de la 17ème édition des Nuits Secrètes à Aulnoye-Aymeries, à 1H à peine de Lille ou de Bruxelles et à 2H de Paris. Alors un conseil, réservez vite votre dernier weekend de juillet, car en plus de réunir sur 3 jours et sur 2 scènes (la Grande Scène et l’Eden) la fine fleur des musiques actuelles – Alt-j, Rone, Petit Biscuit, Lomepal, Agar Agar, Malik Djoudi, BRNS, Meute, Feu!Chatterton, Eddy de Pretto, Therapie Taxi, Juliette Armanet, Clara Luciani, Angèle, Bagarre, T21, Vitalic, Petit Biscuit, Panda Dub, Shaka Ponk, Jain ou Gaël Faye – le festival nordiste organise chaque année ses fameux Parcours Secrets : des concerts intimistes dans des lieux insolites où l’artiste n’est révélé qu’une fois sur place… De quoi découvrir les grands noms de demain autrement. Sans parler de l’ambiance conviviale et bon enfant qui a fait sa réputation… Infos et billetterie en ligne juste ICI !

«
 

Share

Twitter Facebook Del.icio.us Digg LinkedIn StumbleUpon

Reply