Entrez le nom de la nouvelle playlist

 

t f r
^

JON HOPKINS – Everything Connected

Electro transcendantale et pulsations interconnectées pour ce mood of the day… Un trip synthétique et moléculaire, méchamment puissant et hypnotique… Jon Hopkins is back !

C’est souvent au moment des retrouvailles qu’on se rend compte à quel point quelqu’un nous a manqué, le tourbillon de la vie et ses formules de substitution laissant au final peu de répit pour s’épancher sur le vide laissé. C’est exactement ce sentiment qu’on éprouve en écoutant les premiers extraits du nouvel album de Jon Hopkins, petit génie british du piano et de l’électro un peu absent des radars depuis son dernier album, le déjà culte Immunity sorti en 2013 via Domino (mood of the day du 5 décembre 2013).

Une absence justifiée par 2 années de tournée éprouvantes suivies d’un repos amplement mérité, qu’il est allé chercher sous le soleil hippie de Californie pour mieux assouvir son besoin de paix et de silence. Entre méditation et expériences transcendantales, le musicien et compositeur londonien en a profité pour explorer son subconscient et goûter aux joies de l’éveil spirituel… Une quête intérieure qui a directement influencé sa démarche artistique et qui confère ainsi tout naturellement une dimension particulière à son cinquième album studio, Singularity à paraître demain toujours via Domino.

Il suffit d’ailleurs d’écouter et de regarder les clips animés de ses deux premiers extraits, Emerald Rush (moods news, electro dark & hypnotic) et Everything Connected, pour vite se rendre compte des effets libérateurs de la méditation sur la musique de Jon Hopkins, qui dans une recherche d’harmonie, de paix intérieure et de communion avec la nature, insuffle à la techno brute et au jeu de piano qui ont fait sa réputation des sonorités plus aériennes et psychédéliques… De l’ombre à la lumière, de l’agitation urbaine et du chaos ambiant au calme et à la sérénité contemplative, il n’y a finalement qu’un pas que Singularity immortalise en 9 tracks à écouter d’une traite et dans l’ordre indiqué, pour mieux s’immerger dans le trip auquel nous invite l’orfèvre électro.

Un retour flamboyant qui, ô joie, s’accompagne d’une grande tournée alternant concerts et festivals. Avant d’entamer une série de dates un peu partout en Europe – comme le Vicar Street à Dublin le 18 octobre, le Paradiso à Amsterdam le 20, l’Ancienne Belgique à Bruxelles le 24 ou le Trianon à Paris le 26 octobre -, Jon Hopkins sera à l’affiche du festival Villette Sonique à Paris le 25 mai, du Parklife à Manchester le 9 juin, mais aussi et surtout de l’incontournable Festival de Dour le 11 juillet.

Et pour sa 30ème édition, les programmateurs du grand rendez-vous belge de l’été ont fait fort puisque dès le premier des 5 jours sont d’ores et déjà annoncés Action Bronson et DJ Premier sur la Boombox, Selah Sue, Jon Hopkins et Modeselektor sur la Petite Maison dans la Prairie (définitivement notre scène préférée!) ou encore Mr. Oizo et Diplo sur la Red Bull Elektropedia Balzaal, le fameux dancefloor géant à ciel ouvert. Et quand on voit la prog’ des 4 jours suivants on a déjà le tournis… Plus de 250 artistes répartis sur 8 scènes pour 5 jours de fête, de découvertes et de claques musicales à foison, parmi lesquels Hollie Cook, Soulwax, Mura Musa, The Chemical Brothers, alt-j, Paul Kalkbrenner, Tyler The Creator, Princess Nokia, Son Lux, Little Dragon, Badbadnotgood, Parcels, Mogwai, Nils Frahm, Mount Kimbie, Polo & Pan, Agar Agar, Beth Ditto, Daphni, Agoria, Fidlar, Paula Temple, Daniel Avery, Recondite, Kollektive Turmstrasse, Dave Clarke, Pan-Pot, Amelie Lens, Rodhad ou Ben Klock pour ne citer qu’eux… Autant vous dire que vous avez plutôt intérêt à vite poser vos jours de congés, surtout que le pass 5 jours s’élève à 170 balles (280 en mode ‘Confort’) alors que le ticket jour est à 75 balles… Le calcul est vite fait, non? : )

«
 

Share

Twitter Facebook Del.icio.us Digg LinkedIn StumbleUpon

Reply