Entrez le nom de la nouvelle playlist

 

t f r
^

RONE FEAT. NOGA EREZ – Wave

Ondulations downtempo et réalité virtuelle option cybersexe pour ce mood of the day… Un titre langoureux et lancinant, brillamment mis en images façon ‘Second Love’…

Si comme nous, la série Black Mirror vous fascine autant qu’elle vous angoisse, tant chacun des épisodes dépeint admirablement bien la façon dont les nouvelles technologies et les dérives de notre chère société peuvent nous faire basculer encore un peu plus, tôt ou tard, dans une dystopie pas franchement folichonne (mis à part évidemment l’épisode de San Junipero ! ^^), alors ce nouveau clip de Rone, réalisé avec brio et esthétisme par Greg Barth, devrait faire écho, vu la façon dont il met en scène la solitude 3.0 et les façons d’y remédier, grâce au sexe en ligne et toutes les possibilités plus ou moins hallucinantes voire malsaines qu’il ‘offre’ aux âmes esseulées, qui ont basculé dans cet univers bien étrange…

Et comme en plus – shame on us – on n’a pas trouvé l’occasion (ou pas trouvé le temps, au choix !) de vous parler depuis sa sortie chez InFiné en mars 2017 du 4ème album de Rone, alias Erwan Castex, pourtant l’un de nos chouchous en matière de rêverie et d’orfèvrerie électroniques (mood of the day du 10 février 2015… Ca date!), rattrapage en bonne et due forme avec Wave, interprété par la chanteuse/rappeuse engagée et en vogue de Tel-Aviv Noga Erez. L’un de nos gros coups de coeur extraits de Mirapolis le bien-nommé – album au titre nostalgique avec montagnes russes en option puisqu’il s’inspire du nom d’un vieux parc d’attractions que le musicien et compositeur français rêvait de visiter quand il était gamin -, aux côtés de Lou, titre aux allures de comptine mi-maléfique, mi-adorable, Switches, ballade obsédante et ô combien romantique contée par l’ami dandy désabusé Baxter Dury (mood of the day du 29 août 2017) ou Origami, piste instrumentale cosmique et enchantée dont le clip, mis en ligne début mars (moods news, french touch & in wonderland) a été confié au Klub Simon, quatuor de créas et d’animateurs chevronnés (Vladimir Mavounia-Kouka, déjà aux commandes du clip de Spanish Breakfast, Dimitri Stankowicz, auteur de la vidéo de Bye Bye Macadam, rejoints par Pierre-Emmanuel Lyet et Thomas Pons).

Pour Wave, track à la prose langoureuse et aux relents hypnotiques intimement liés à la sphère virtuelle, c’est Greg Barth qui s’y colle et qui signe un clip surréaliste – mais pas tant que ça quand on y pense -, où la réalité devient hyper virtuelle, et le cybersexe à portée de main et en public si on n’est pas membre premuim, grâce à système de VR futuriste qui permet même aux p’tits voyeurs de mater planqués derrière un avatar issu des jeux vidéo les plus connus/vendus de la planète. Il faut dire que le réalisateur suisse basé à Londres, à qui l’on doit notamment le fameux clip de Sun My Sweet Sun du duo électro Red Axes (moods electro house & sunny), a fait de la réalité virtuelle l’un de ses sujets de prédilection. Un sujet à fort potentiel, ça c’est certain ! Mais avec les paroles écrites et interprétées par Noga Erez en toile de fond, nous ça nous fait plutôt froid dans le dos… ‘Go out of your way, do it for me / While they smile, request, ‘Help me!’ / Put the screen down, I don’t want them to see / Me as I plead, ‘Help me!’ / Turn the lights on, don’t talk silently / Let’s change the subject, help me / I’m still here, hey, it’s still me / Think from behind the screen / ‘Help me, help me!’.

A noter que l’EP Wave, assorti de 3 remixes signés par le beatmaker parisien Sorg, la productrice de synthé-pop futuriste Negative Gemini et l’étoile montante de la techno mélodique Locked Groove, sortira demain chez InFiné… Et que Rone poursuit sans relâche sa grande tournée amorcée il y a plus d’un an. Il sera encore à l’affiche de nombreux festivals cet été, comme le festival Yeah! à Lourmarin (que l’on doit à Laurent Garnier, rien que ça) le 3 juin, Les Nuits Zébrées à Saintes le 8 juin, le Rock Werchter en Belgique le 8 juillet, le Montreux Jazz Festival en Suisse le 13, Les Vieilles Charrues à Carhaix le 21 ou Les Nuits Secrètes à Aulnoye-Aymeries le 28 juillet, festival nordiste à la pointe des musiques actuelles et de la convivialité depuis 17 ans, qu’on compte bien ne pas louper cette année ! Toutes les dates en détail ICI !

«
 

Share

Twitter Facebook Del.icio.us Digg LinkedIn StumbleUpon

Reply